alice-et-moi-vanor-antidote.jpg

PRESSE

Images réalisées par Seasidz, pour artistes publié sur de la presse papier, web.

 

Presse

Images réalisées par Seasidz, publié sur de la presse papier, web.

 
 

Thincoeur nous présente son clip "Farewell" - Arty Paris

31736179_23842908280720625_6080579535332442112_n.png.jpg

Baroudeur de 21 ans, Thincœur représente cette génération pour laquelle Paris n’est qu’une escale, entre Lisbonne, New York et Reykjavik. Des métropoles et des vies, où a été composé son second album 7 Layers of Love, témoignent d’un parcours initiatique et sentimental. Il pose ses valises à Paris pour la sortie de son clip Farewell réalisé par Randolph Lungela de Seasidz.

«  People don’t belong to people. I’m not gonna let anyone put me in a cage ». Audrey Hepburn dans Breakfast at Tiffany’s affirme sa liberté en une tirade mythique. Qui pouvait prévoir que cinquante plus tard, elle capterait l’essence du morceau de Thincœur ? Écrit lors de son envol pour l’Islande, Farewellraconte la difficulté à dire au-revoir à : « un ami, un amant, puis la solitude ressentie après le départ. » Être conscient que l’on ne reviendra pas, accepter de n’appartenir à personne, et affirmer sa liberté.


VIDEO PREMIERE: THINCŒUR – ‘FAREWELL’ FT. FANG THE GREAT

KALTBLUT MAGAZINE

Inspired by the iconic cinema moment in Breakfast At Tiffany’s, Thincœur teams up with fellow Parisian and rapper Fang The Great on emotive new video for ‘Farewell’. Combining Fang The Great’s cold melodies and unique cadence with a melancholic trap instrumental, the track explores love, loss, friendship and loneliness. The accompanying video, directed by Randolph Lungela, takes a darker approach, as the protagonist attempts to come to terms with the loss of a loved one. Flicking between past and present, the cold colouring of the current day juxtaposes the heady flashback scenes, tinted in a warm sepia tone, as she turns to alcohol and drugs to cope with her bereavement.


"Les Récupérables" s'engagent pour une mode responsable à tous niveaux - Brut.

Un tee-shirt à 2 euros, ça ne peut pas exister à moins d’être un désastre écologie, sans parler du bafouement des droits humains." Avec Les Récupérables., la créatrice Anaïs Dautais Warmel s’engage a créer une mode responsable. Dans son atelier, ça se passe comme ça.

 
Capture d’écran 2018-02-25 à 20.44.20.png

Exclu : Alice et Moi en quête de solitude dans le nouveau clip de "Il y a" - KONBINI

"Je n’aime personne, laissez-moi seule", répète inlassablement Alice Vanor dans le nouveau clip de "Il y a" co-réalisé par elle-même et Randolph Lungela. Loin d’être entendue par les âmes festives qui l’entourent, la jeune femme se voit assaillie alors qu’elle squatte le trottoir d’un bar parisien. D’abord nonchalante, Alice finit par faire mentir ses propres paroles en dansant avec la foule. (...)

 

INTERVIEW : Alice et Moi - Playboy Magazine France Janvier 2018

 
 
26060431_1602445719844292_4238580960244769725_o.jpg

35971071904_ed549b9962_o.jpg

Alice et Moi : bon œil de la French Touch 2.0 - Rolling Stone

 

 


Qui est Alice et Moi, nouvelle jeune figure de la chanson française ? - ANTIDOTE

 

 

 

alice-et-moi-filme-moi-antidote.jpg